Après votre règlement, contactez-moi au
06 88 46 43 97 ou cliquez-ici












Interview

Interview
Petit entretien avec Jean-Claude pour mieux le connaître
Question : Depuis combien de temps pratiques-tu la voyance ?
Jean-Claude : Depuis à peu près une vingtaine d'années.

Question : Comment t'es-tu rendu compte que tu possédais un don de voyance ?
Jean-Claude : Tout simplement en étant curieux. J'ai voulu savoir si c'était vrai, si c'était possible de voir réellement le passé, l'avenir, toutes ces choses un peu magiques quand même. Je voulais me rendre compte par moi même si c'était du domaine de la supercherie ou une réelle capacité possible pour l'homme de faire ce genre de chose.

Question : Qu'est-ce que la voyance pour toi ?
Jean-Claude : La voyance est une faculté que tout le monde a mais à des degrés différents et le travailler ou pas fait aussi la différence. La voyance est pour moi, comme la médiumnité une onde qui se situe schématiquement parlant, entre le réveil et le sommeil. On est entre les yeux et l'objet regardé. C'est entre deux ! Il faut pour la ressentir, aller la chercher en soi, au coeur de sa personne toute entière. On le sait, on le sent lorsqu'on y est.

Question : En quoi consiste ton métier de voyant ?
Jean-Claude : J'allais dire tout bêtement à aider mon prochain. Et il l'est, dans sa grande majorité du temps. Mais en fait ce métier n'est pas que ça. Il éclaire aussi les gens qui n'ont pas besoin d'aide immédiate, Ils viennent aussi tout bonnement pour apprendre de leur passé oublié par exemple, fouiller ici et là leur passé ou même leur présent, apprendre à se connaître en allant loin en eux. Mais bien sur mon métier existe pour rendre le chemin plus clair lorsque les personnes sont en proie aux doutes, aux peurs.

Question : Comment se déroule une consultation avec toi ?
Jean-Claude : Tout d'abord j'ai besoin d'un prénom et de l'âge de la personne pour entrer dans cette sorte de vibration qu'elle a et que je dois rencontrer. Et une courte question. Lorsque la voyance se déclenche, c'est comme si j'entrais en elle, que j'entendais son vécu, sa sensibilité, ses envies, ses peurs, etc. Les tarots de Marseille me déclenchent des flashs, des sons, des phrases que j'entends comme des conseils. Et le flot de mots vient, sans chercher, la voyance se fait.

Question : As-tu une spécialité ?
Jean-Claude : Entre la voyance, la médiumnité, le magnétisme, mon cœur balance. Disons que la médiumnité donne un sens profond à tout ça, à la vie même mais ça prend beaucoup d'énergie mais souvent ça vous redonne en retour quelque chose de si fort, si beau que ça n'a pas de nom. Le magnétisme curatif donne aussi ce genre de cadeau. Disons que la voyance est ma spécialité car c'est ce que je fais le plus souvent. Mais comme je disais, mon cœur balance.

Question : Peut-on lier la voyance à la médiumnité selon toi ?
Jean-Claude : Depuis que tu m'as parlé de ta vision, qu'en fait tout était imbriqué… La voyance comme la médiumnité n'était qu'en fait qu'une seule et même onde, c'est nous qui nous mettons en condition du (sacré) et on voit la communication avec les disparus avec plus de douleurs mais qu'en fait encore une fois rien n'est séparé, peut être juste superposé ou même encore soudé, imbriqué...médiumnité, voyance, même monde...je le pense depuis aussi, même si Je reste dans une émotion plus spirituelle dans la pratique de la médiumnité.

Question : Quelle différence fait cette émotion spirituelle ?
Jean-Claude : Cette émotion m'amène non pas à décortiquer comme avec la voyance, mais juste regarder, entendre et ressentir l'amour. Même si l'on peut voir de la souffrance dans l'autre monde, car des âmes se sont perdues, etc. L'amour règne et on ne ressent que ça. Alors la différence dans l'émotion c'est quelque chose de si fort qu'elle vous happe complètement et on en ressort à chaque fois transformé. Et puis ce monde de l'au-delà n'est pas encore chez nous mais il le deviendra un jour forcement. C'est émouvant aussi de toucher du doigt cet autre espace qui deviendra le nôtre. Elle est faite de ça aussi cette émotion.

Question : Selon toi, un voyant peut il se tromper ?
Jean-Claude : Oui, comme le boulanger faisant son pain. Un voyant est un homme, une femme, pas dieu!...Mais il n'a pas le droit à mon avis de se tromper souvent, comme je n'accepterais pas le pain trop souvent brûlé de mon boulanger...j'en changerais (rire)

Question : Utilises tu la voyance pour toi-même ?
Jean-Claude : Que très rarement. Il m'est arrivé de le faire mais émotionnellement parlant on est vite pris par ses envies et la réponse peut en être perturbée.

Question : As-tu un mot à ajouter sur la voyance en général ?
Jean-Claude : Lorsque vous avez trouvé le bon voyant, n'en changez pas (rire)...aussi bien pour moi (re rire) que pour vous. Ne soyez pas à la recherche d'un voyant qui vous dira ce que vous voulez entendre. Il faut savoir entendre la réponse et agir en connaissance de cause (avec ce que l'on vous a dit) mais aussi avec ce libre arbitre qui fait que vous êtes libre d'être et de faire ce que bon vous semble. La voyance est une chose sérieuse. Il ne faut pas venir sans savoir que vous allez avoir des informations, des données qui changeront votre chemin. Pour ma part, je cherche pour vous le meilleur chemin à suivre, mais c'est vous qui y marchez.


– Votes Note moyenne : 4.6071428571429 280 avis

Note: 4.6/10 (280 votes au total)

Partager :Aimez Voyance en ligne.org


Suivez nous sur Facebook !